Concept

Jean Thiriart

Résumé
Jean Thiriart, né le et mort le , est un théoricien politique belge. Dans les années 1960, il fonde et dirige le mouvement transnational Jeune Europe. Il théorise le « national-communautarisme européen », parfois appelé national-communisme européen, qui est une synthèse du nationalisme révolutionnaire et du nationalisme européen, c'est-à-dire un nationalisme révolutionnaire transposé à l'échelle d'une nation européenne de type unitaire. Né dans une famille de tradition libérale de Liège éprouvant de fortes sympathies pour la gauche, Jean Thiriart abandonne tôt ses études secondaires. Autodidacte, il devient optomètre et opticien. Plus tard, il fonde plusieurs associations professionnelles pour défendre les statuts des opticiens et des optométristes: en 1950 la Société d'optométrie de Belgique, en 1954 l'Union nationale des opticiens de Belgique, en 1956 le Centre d'études des sciences optiques appliquées, et en 1967 la Société d'optométrie d'Europe, qu'il préside jusqu'en 1981. Il milite d’abord à la Jeune garde socialiste et à l’Union socialiste antifasciste, puis dans d'autres mouvements de la gauche pacifiste. Durant la Seconde Guerre mondiale il se lie avec le Fichte Bund (une ligue issue du mouvement völkisch et fondée à Hambourg en 1914), et avec les Amis du Grand Reich allemand (AGRA). L'AGRA est une association téléguidée par les Allemands pour concurrencer Rex. Elle regroupe l'aile gauche de la collaboration, assez hostile au mouvement de Léon Degrelle. Le , il est arrêté et emprisonné. Il est libéré le . Il affirmera avoir gardé de son expérience en prison une solidarité envers tous les prisonniers politiques, quel que soit leur bord ou leur origine. Plus tard, il proposera son aide, non seulement aux prisonniers politiques palestiniens ou kurdes, mais même aux détenus de la RAF allemande ou des CCC belges. Thiriart ne refait politiquement surface qu’en 1960, en participant, à l’occasion de la décolonisation du Congo, à la fondation du Comité d’action et de défense des Belges d’Afrique (CADBA) qui devient quelques semaines plus tard le Mouvement d’action civique (MAC).
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement