Concept

Kraft durch Freude

Résumé
thumb|Les ruines de Prora, immense complexe balnéaire. Le mouvement appelé de (KdF, en français La force par la joie) était une vaste organisation de loisirs contrôlée par l'État nazi ; elle faisait partie du de (DAF, Front allemand du travail) qui s'était substitué aux syndicats, dissous le . Soutien du Front du Travail Le président du DAF, Robert Ley, avait découvert cette forme d'encadrement des activités dans l'Italie fasciste de Mussolini (Dopolavoro, « après le travail ») et l'avait proposée à Adolf Hitler. En 1937, des accords sont conclus entre les deux organisations. Le , le ministre du Travail du Reich créait l'organisation Kraft durch Freude, qui porte d'abord le nom de Nach der Arbeit (« Après le travail »). Cette organisation prend rapidement une forme imposante : subventionnée par le Front du Travail (auquel appartient l'ensemble des salariés du Reich), elle hérite des biens et réseaux de loisirs des organisations socialistes, et peut ain
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Aucun résultat

Personnes associées

Aucun résultat

Unités associées

Aucun résultat

Concepts associés

Aucun résultat

Cours associés

Aucun résultat

Séances de cours associées

Aucun résultat