Résumé
vignette|Les organes internes sont rarement touchés, mais cela peut exceptionnellement se produire, comme ici : gros mélanome du cerveau (Autopsie, archives militaires médicales américaines) Le mélanome est un cancer de la peau ou des muqueuses, développé aux dépens des mélanocytes (tumeur mélanocytaire). Son siège initial est la peau dans l'immense majorité des cas. Il existe toutefois des mélanomes de l'œil (mélanome choroïdien), des muqueuses (bouche, canal anal, vagin), et plus rarement encore des organes internes. Mélanome signifie littéralement « tumeur noire » mais en dépit de ce que son nom suggère, il n'est pas toujours foncé : environ 5 % des mélanomes nodulaires sont « achromiques » (de la couleur normale de la peau chez les personnes autres qu'à peau noire). Son incidence augmente de plus de 2 % par an, mais elle tend à se stabiliser dans certains pays, probablement du fait des changements d'habitude d'exposition au soleil. Cependant, sa mortalité diminue régulièrement, probablement du fait que la plupart des mélanomes détectés sont de petites tailles, et donc, de meilleur pronostic. Le mélanome cutané constitue en 2011 la de cancer chez la femme avec estimés et la chez l’homme avec estimés. Les mélanomes cutanés représentent respectivement les et de décès chez la femme et chez l’homme avec 720 et 900 décès estimés pour l’année 2011 pour nouveaux cas totaux estimés. Les taux d’incidence (standardisés monde) sont estimés à 10,1 et 9,7 pour , respectivement chez la femme et l’homme, et les taux de mortalité à 1,1 pour chacun des deux sexes. Les mélanomes ne représentent que 10 % des cancers cutanés diagnostiqués en France. Moins fréquents que les carcinomes, ils sont toutefois les plus dangereux du fait de leur fort potentiel métastatique. En Europe, l’incidence du mélanome de la peau est hétérogène selon les pays et diminue selon un gradient Nord-Sud. Ce gradient est principalement lié aux différences de phototypes cutanés et de prédisposition génétique entre les populations européennes.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées (39)

Chargement

Chargement

Chargement

Afficher plus
Concepts associés (128)
Oncologie
Voyez cancer pour la biologie des maladies malignes, et la liste de ces maladies. L'oncologie, ou carcinologie, ou cancérologie, est la spécialité médicale d'étude, de diagnostic et de traitement des cancers. Un médecin qui pratique cette discipline est appelé oncologue, cancérologue ou encore carcinologue. Le terme vient du grec onkos, signifiant « vrac », « masse » ou « tumeur », et du suffixe λόγος / lógos se référant au discours, à la raison.
Cancer de la peau
Les cancers de la peau sont des tumeurs malignes d'histologie variée, développées aux dépens des cellules de la peau. On distingue principalement : les épithéliomes, dérivant du tissu épithélial, eux-mêmes composés de deux grands groupes de carcinomes : le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire ; les mélanomes, développés à partir des cellules næviques, qui peuvent résulter de la transformation d'un nævus ou se développer de novo ; et les sarcomes, développés à partir du tissu conjonctif.
Mélanome
vignette|Les organes internes sont rarement touchés, mais cela peut exceptionnellement se produire, comme ici : gros mélanome du cerveau (Autopsie, archives militaires médicales américaines) Le mélanome est un cancer de la peau ou des muqueuses, développé aux dépens des mélanocytes (tumeur mélanocytaire). Son siège initial est la peau dans l'immense majorité des cas. Il existe toutefois des mélanomes de l'œil (mélanome choroïdien), des muqueuses (bouche, canal anal, vagin), et plus rarement encore des organes internes.
Afficher plus
Cours associés (10)
BIOENG-399: Immunoengineering
Immunoengineering is an emerging field where engineering principles are grounded in immunology. This course provides students a broad overview of how engineering approaches can be utilized to study im
BIO-392: Oncology
This course provides a comprehensive overview of the biology of cancer, illustrating the mechanisms that cancer cells use to grow and disseminate at the expense of normal tissues and organs.
BIO-471: Cancer biology I
The course covers in detail molecular mechanisms of cancer development with emphasis on cell cycle control, genome stability, oncogenes and tumor suppressor genes.
Afficher plus
Séances de cours associées (68)
Invasion et métastase : mécanismes et implications
Explore les mécanismes de l'invasion et des métastases du cancer, en mettant l'accent sur le rôle critique de l'adhésion cellulaire, du recâblage de signalisation et de l'organotropisme.
Magnétotheranostic : outils de nanoparticules pour la détection et le traitement du cancer
Couvre le développement de nanoparticules superparamagnétiques pour la détection et le traitement du cancer par l'imagerie par IRM et l'hyperthermie.
Ingénierie des matériaux en Immunothérapie contre le cancer
Explore l'évasion immunitaire tumorale, les défis de l'administration de médicaments et les stratégies de nanoparticules dans le traitement du cancer, y compris l'impact des inhibiteurs de contrôle et des hydrogels.
Afficher plus
MOOCs associés

Aucun résultat