Concept

Concile de Constance

Résumé
Le concile de Constance (quarante-cinq sessions du au ) est, pour l'Église catholique romaine, le concile œcuménique. Il est convoqué à Constance par l'empereur Sigismond et l'antipape Jean XXIII, et présidé par le cardinal Jean Allarmet de Brogny. S'il met fin au grand schisme d'Occident, il déclare hérétiques les réformateurs John Wyclif, Jan Hus et Jérôme de Prague, et condamne ces deux derniers à être livrés au bras séculier. Ils furent brûlés vifs par ordre de l'empereur Sigismond. Le contexte À la suite du concile de Pise de 1409, l'Église catholique se retrouvait avec trois papes à sa tête : Alexandre V, Benoît XIII et Grégoire XII. Durant l'été 1414, le roi d'Aragon Ferdinand Ier se réunit avec le dominicain Vincent Ferrier et Benoît XIII afin de convaincre ce dernier de démissionner. Les échanges se poursuivent jusqu'en septembre, mais sans succès. Dans la confusion générale, l'empereur choisit de se substituer au Sacré Collège défaillant, comme certains canon
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement