Concept

Tout ce qui est solide se volatilise

Résumé
Tout ce qui est solide se volatilise (sous-titre : L'Expérience de la modernité) est un essai écrit par Marshall Berman entre 1971 et 1981, paru à New York en 1982. L'ouvrage s'interroge sur les significations de la modernité, les effets de la modernisation sociale et économique et ses rapports conflictuels et contradictoires avec le modernisme. Le titre est tiré du Manifeste communiste de Karl Marx et Friedrich Engels. Structure de l'ouvrage. L'ouvrage comprend plusieurs chapitres.
  • Dans un premier temps, Berman utilise le Faust de Goethe comme un analyseur littéraire de la modernisation, à travers les processus du rêve, de l'amour et du développement de soi ; il cherche à dégager la figure du développeur et son rôle dans le processus historique mené par la bourgeoisie, la destruction/création évoquée par le Manifeste.
  • Dans une deuxième partie, attachée à la figure de Marx rédacteur de ce texte, Berman emploie une terminologie marxiste pour caractériser le caractère
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement