Concept

Premier arbitrage de Vienne

Résumé
Le premier arbitrage de Vienne fait référence à l’annexion le par la Hongrie dirigée par le régent Horthy, de la lisière méridionale de la Slovaquie appelée aussi « Haute-Hongrie » et d'une partie de la Ruthénie subcarpathique où vivait la minorité hongroise de la Tchécoslovaquie. La Hongrie revendiquait ces territoires depuis le traité de Trianon (signé en 1920 en application du des 14 points du président américain Wilson) : elle arguait que le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes avait été injustement appliqué, puisque le traité avait permis la réunion des Tchèques, Slovaques et Ruthènes en une grande Tchécoslovaquie, alors que la réduction de la « Grande Hongrie » laissait un quart des Hongrois hors des nouvelles frontières hongroises. L’Allemagne nazie et l’Italie fasciste souhaitèrent des négociations bilatérales entre Hongrois et Tchécoslovaques qui eurent lieu fin octobre et début au palais du Belvédère à Vienne et qui échouèrent : Berlin et Rome finirent donc par impos
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement