Concept

Lilli Lehmann

Résumé
Lilli Lehmann, de son nom de naissance Elisabeth Maria Lehmann, née le à Wurtzbourg et morte le à Vienne, est une soprano allemande. Elle passa sa jeunesse à Prague où sa mère, Maria-Theresia Lehmann née Löw, amie d'enfance de Richard Wagner, cantatrice et harpiste, lui enseigna le chant. Son père Karl-August Lehmann est un ténor, et sa plus jeune sœur, Marie sera également cantatrice. Elle débute en 1865 dans le rôle d'un des trois garçons de La Flûte enchantée de Mozart, avant d'interpréter Pamina puis, par la suite, la Reine de la nuit. Ensuite, elle se produit dans les villes de Dantzig, Leipzig puis à l'Opéra d'État de Berlin où elle chante Marguerite dans Les Huguenots de Meyerbeer en 1869 ; elle est un peu plus tard engagée par l'Opéra, où elle a remporté d'énormes succès. Elle est d'abord une « soprano d'agilité », une colorature puis, grâce à un travail acharné, elle réussit à transformer sa voix en puissance et en ampleur. En 1876, elle est invitée au premier Festival de Bayreuth par Richard Wagner qui lui confie les rôles de Woglinde dans L'Or du Rhin, d'Ortlinde dans La Walkyrie et de l'Oiseau de la forêt dans Siegfried pour la création de la Tétralogie. Ses relations avec Wagner remontaient à 1863, à Prague où il était venu diriger des concerts et où elle avait assisté à toutes les répétitions. En 1896, elle y chante Brünnhilde. Elle est ensuite invitée dans différentes capitales, Londres, Paris, Stockholm, Vienne et à l'Opéra d'État de Prague où elle obtient de grands succès. Le , elle débute au Metropolitan Opera de New York - en rupture avec une loi prussienne qui lui vaut une amende considérable et un bannissement des scènes allemandes jusqu'en 1891 -, dans le rôle-titre d'une version en allemand de Carmen. Le lendemain, le New-York Times souligne : . Elle rompt son contrat avec l'Opéra de Berlin. Elle traversera dix-huit fois l'Atlantique au cours de sa carrière et y chanta le répertoire le plus étendu qui ait jamais existé. En 1886, Cosima Wagner l'invite à Bayreuth pour chanter Brangäne dans Tristan und Isolde, ce que Lehmann refuse.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement