Concept

Coumans

Résumé
Les Coumans, Kipchaks ou Polovtses (appelés aussi Cumans, Comans, Kaptchaks, Quiptchaques ou Koumans, Kumanlar en turc, kunok en hongrois, Cumani en roumain, Половці en ukrainien, Половцы en russe, Кумани en bulgare, Қыпшақ (Qīpshaq) en kazakh) sont un peuple Turcophone nomade, initialement de religion tengriste, qui occupa du au un vaste territoire s'étendant de l'Irtych à la mer Noire. Formant originellement deux groupes de tribus distinctes, Kipchaks et Coumans finirent par former un même grand ensemble. En 888, les Coumans, alors établis entre les fleuves Oural (Iaïk) et Volga, avaient chassé les Petchénègues de ces territoires. Au , ils migrèrent vers l'ouest sur la steppe pontique à travers l'actuelle Ukraine méridionale, dans les bassins du bas-Don, du bas-Dniepr, du bas-Dniestr et du bas-Danube, entre la mer Noire et la Rus' de Kiev qu'ils affrontent au . Au , les Coumans se répandent dans les territoires peuplés de Valaques et de Magyars, qui formeront plus tard la Moldavie, la Valachie et la Transylvanie. De là, ils mènent des campagnes de pillage dans l'Empire byzantin, dans le royaume de Hongrie, en Serbie et dans le royaume bulgaro-valaque. Lorsqu'ils sont vaincus, ils s'engagent comme mercenaires et passent au christianisme. Parmi les Bulgares, les Valaques et les Magyars, ils s'intègrent à l'aristocratie des voïvodes, des boyards, des joupans et des ispán : c'est ainsi qu'en Hongrie ils s'établirent dans la région appelée depuis Coumanie tandis qu'en Valachie ils auraient pu être, selon certains auteurs, à l'origine de la dynastie des Basarab. Un esclave kiptchak qui sera connu sous le nom de Baybars deviendra sultan d'Égypte. Les Coumans étaient probablement alliés aux Alains (peuple iranien) et tiraient leur nom du mot turc kum, le « sable », également à l'origine du mot « koumyk » (peuple qui affirme descendre des Coumans). Les Coumans auraient habité ainsi à l'origine, la steppe eurasienne avant d'entrer dans la steppe pontique, en Europe de l'Est, au . Originellement liés aux kimeks, ils se séparent vers le milieu du .
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement