Résumé
La chimie verte, appelée aussi chimie durable ou chimie écologique ou chimie renouvelable, prévoit la mise en œuvre de principes pour réduire et éliminer l'usage ou la génération de substances néfastes pour l'environnement. Ceci doit se faire par de nouveaux produits (agroressources, ressources renouvelables), procédés chimiques et des voies de synthèses « propres », c'est-à-dire respectueuses de l'environnement. Désormais, le développement de la chimie industrielle, issu des dérivés hydrocarburés selon un paradigme hérité du , doit intégrer les objectifs que la gouvernance environnementale a identifié dans ses aspects économiques et de préservation de la santé humaine. Cela concerne notamment le nombre croissant de pathologies : maladie d'Alzheimer, cancer, diabètes. Un de ces enjeux consiste à juguler la production massive de neurotoxiques cancérogènes tels le bisphénol A, le phosgène (polycarbonates et polyuréthanes), les perturbateurs endocriniens et les substances classées CMR issues de la pétrochimie. Lancé au début des années 1990, ce concept est introduit en 1998 par les chimistes américains Paul Anastas et John C. Warner, appartenant à l'EPA (United States Environmental Protection Agency). La chimie verte, aussi appelée la chimie renouvelable, est une philosophie de la recherche chimique et du génie chimique qui encourage la conception des produits et des processus chimiques qui diminuent l'utilisation et la production de substances dangereuses. Tandis que l'écologie est la chimie de l'environnement naturel, s'intéressant surtout aux polluants chimiques présents dans la nature, la chimie verte cherche à réduire et à éviter la pollution depuis sa source. En 1990, le a été voté aux États-Unis. Cet acte a aidé à créer un modus operandi pour s'occuper de la pollution d'une manière originale et innovante. Il a été un grand pas en avant pour prendre au sérieux la chimie verte car il vise à éviter les problèmes écologiques, dus aux dégagements de substances dangereuses, avant même qu'ils ne se passent.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées (10)

Chiral Diimine Complexes of Earth-Abundant Transition Metals for Asymmetric Catalysis

Elena Braconi

The application of Earth-abundant metals in asymmetric catalysis is key to transition towards a more sustainable chemistry. In particular, expanding the library of redox-active ligands capable of supp
EPFL2022

Chargement

Controlling lignin solubility and hydrogenolysis selectivity by acetal-mediated functionalization

Jeremy Luterbacher, Anastasiia Komarova, Graham Reid Dick

Existing lignocellulosic biomass fractionation processes produce lignin with random, interunit C-C bonds that inhibit its depolymerization and constrain its use. Here, we exploit the aldehyde stabiliz
ROYAL SOC CHEMISTRY2021
Afficher plus
Personnes associées (2)
Unités associées

Aucun résultat

Concepts associés (7)
Technologie environnementale
La technologie environnementale (encore appelée technologie de l'environnement ou technologie verte ou écotechnie) est une des applications des sciences environnementales visant à développer des outils pour : la biosurveillance (bioindication) et la mesure des teneurs en certains polluants de différents milieux (air, eau, sol...) ou d'un réseau trophique (bioconcentration...) ; la réhabilitation ou l'assainissement (ex : bioremédiation, phytoremédiation..
Chimiste
Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c’est-à-dire la science de la matière à l’échelle moléculaire ou atomique (« supra-atomique »). Le mot chimiste est dérivé d’alchimiste mais prend un sens bien différent. Si l’on considère les alchimistes pré-scientifiques, on peut dire que la profession de chimie constitue l’une des plus anciennes professions scientifiques de l’Histoire.
Chimie verte
La chimie verte, appelée aussi chimie durable ou chimie écologique ou chimie renouvelable, prévoit la mise en œuvre de principes pour réduire et éliminer l'usage ou la génération de substances néfastes pour l'environnement. Ceci doit se faire par de nouveaux produits (agroressources, ressources renouvelables), procédés chimiques et des voies de synthèses « propres », c'est-à-dire respectueuses de l'environnement.
Afficher plus
Cours associés

Chargement

Séances de cours associées (84)
Chimie verte et génie: Introduction
Présente les avantages et les principes de la chimie et de l'ingénierie vertes, en mettant l'accent sur les technologies émergentes.
Chimie verte : principes et applications
Examine les principes et les applications de la chimie verte, en mettant l'accent sur les pratiques durables et en réduisant les impacts environnementaux.
Bases de la chimie verte
Couvre les principes et les avantages de la chimie verte, en mettant l'accent sur la réduction des déchets et la technologie durable.
Afficher plus
MOOCs associés

Aucun résultat