Concept

Heinrich Graetz

Résumé
Heinrich Graetz, né Tzvi Hirsch Graetz le et mort le , est un historien et théologien juif prussien. Il est l'un des premiers à écrire une Histoire complète du peuple juif dans une perspective juive. Son magnum opus, L'Histoire des juifs, fut rapidement traduit dans d'autres langues et éveilla dans le monde entier l'intérêt pour l'histoire juive. En 1869, l'université de Breslau lui accorda le titre de professeur honoraire et en 1888 il fut nommé membre honoraire de l'Académie royale des sciences d'Espagne. Tzvi Hirsch Graetz naquit dans une famille de bouchers à Xions (aujourd'hui Książ Wielkopolski) en province de Posnanie. Il débuta sa scolarité à Zerkow (nom allemand de Żerków, en Pologne), où ses parents s'étaient installés, et fut envoyé en 1831 à Wollstein (aujourd'hui Břeclav, en République tchèque), où il fréquenta la yeshivah locale jusqu'en 1836, acquérant des connaissances profanes par ses études privées. Les Neunzehn Briefe von Ben Uziel du rabbin Samson Raphael Hirsch firent sur lui une impression puissante et il résolut de se préparer à des études théoriques pour se faire le champion de la cause du judaïsme orthodoxe. Son intention première était d'aller à Prague, où l'attirait la réputation de sa vénérable yeshivah et les possibilités d'étude offertes par l'université. Ayant été refusé par les fonctionnaires de l'immigration, il revint à Żerków et écrivit à Samson Raphael Hirsch, alors rabbin d'Oldenbourg, en lui faisant savoir son désir. Hirsch lui offrit de l'héberger chez lui. Graetz y arriva le et passa trois ans en tant qu'élève, compagnon et copiste. En 1840, il accepta un poste de précepteur dans une famille d'Ostrowo (aujourd'hui Ostrów Wielkopolski) et entra à l'université de Breslau en . Il obtint son doctorat à l'université d'Iéna. La controverse entre le judaïsme réformateur et l'orthodoxie était alors à son comble et Graetz, fidèle aux principes de son maître Samson Raphael Hirsch, commença sa carrière littéraire en contribuant à la revue Orient, dirigée par Julius Fürst, dans laquelle il critiqua sévèrement le parti de la Réforme et l'édition de la Mishnah par Geiger (Orient, 1844).
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement