Concept

Théorie de Brans et Dicke

Résumé
En physique théorique, la théorie de la gravitation de Brans et Dicke (parfois appelé la théorie de Jordan-Brans-Dicke ou théorie de Dicke-Brans-Jordan, en abrégé théorie DBJ) est un cadre théorique pour expliquer la gravitation. Il est un concurrent de la théorie de la relativité générale d'Einstein. C'est un exemple de théorie tenseur-scalaire, une théorie dans laquelle l'interaction gravitationnelle est transmise par un champ scalaire ainsi que le champ tensoriel de la relativité générale. La constante gravitationnelle G n'est pas présumée constante, mais à l'inverse 1/G est remplacé par un champ scalaire qui peut varier dans l'espace et le temps. La théorie a été développée en 1961 par Robert H. Dicke et Carl H. Brans en s'appuyant sur, entre autres, le travail de 1959 de Pascual Jordan. À l'heure actuelle, il est généralement considéré que tant la théorie de Brans et Dicke que la théorie de la relativité générale sont en accord avec les observations. La théorie de Brans et Dicke représente un point de vue minoritaire dans la physique. La théorie de Brans et Dicke et la théorie de la relativité générale sont toutes deux des exemples d'une classe de théories classiques des champs relativistes de la gravitation, appelée théories métriques. Dans ces théories, l'espace-temps est équipé d'un tenseur métrique, , et le champ gravitationnel est représenté (en tout ou en partie) par le tenseur de courbure de Riemann , qui est déterminé par le tenseur métrique. Toutes les théories métriques satisfont le principe d'équivalence d'Einstein, qui en langage géométrique moderne énonce que, dans une très petite région (trop petite pour exposer des effets de courbure mesurables), toutes les lois de la physique connues en relativité restreinte sont valables dans des référentiels locaux de Lorentz. Cela implique à son tour que les théories métriques induisent toutes l'effet de décalage vers le rouge gravitationnel. Comme en relativité générale, on considère que la source du champ gravitationnel est le tenseur énergie-impulsion ou tenseur de matière.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement