Concept

La Doctrine secrète

Résumé
La Doctrine secrète, synthèse de la science, de la religion et de la philosophie (The Secret Doctrine. The Synthesis of Science, Religion, and Philosophy) est un livre publié à l'origine en deux volumes en 1888, œuvre majeure d'Helena Blavatsky. Le premier volume est appelé Cosmogenèse et le second Anthropogenèse. Cet ouvrage a été un exemple influent du regain d'intérêt des idées ésotériques et occultes dans l'ère moderne, en particulier parce qu'il affirme réconcilier l'ancienne sagesse orientale et la science moderne, au travers de l'étude d'un ouvrage supposé tibétain et ésotérique, le Livre de Dzyan. Helena Blavatsky affirme que son contenu lui a été révélé par les Mahâtmas, ou « Maîtres de Sagesse », qui auraient compilé la connaissance de l'histoire spirituelle de l'humanité, connaissance qu'il était désormais possible de révéler (en partie). Selon elle, le but de l'ouvrage est de L'édition française de l'ouvrage voit chacun des volumes divisé en deux tomes et existe en pdf. La première partie de l'ouvrage est la traduction et le commentaire d'un livre inconnu en langue inconnue : le Livre de Dzyan. Cette partie explique les origines de l'univers, en des termes dérivés du concept hindou de Yugas, c'est-à-dire par de longues périodes de temps au travers desquelles le monde est supposé avoir évolué. Le système se trouve complété par un principe de « rondes », sorte de cycle cosmique ou de séquence d'une évolution de l'être, au travers d'étapes variées de l'existence, par lesquelles passent la Terre, le Système solaire ou le Cosmos dans leur manifestation. Helena Blavatsky tente dans cet ouvrage de démontrer que les découvertes de la science dite « matérialiste » ont été anticipées dans les écrits des sages anciens, et que le matérialisme serait bientôt infirmé. La deuxième partie de l'ouvrage décrit les origines de l'humanité au travers de sept « races-racines » ou « humanités », remontant à plusieurs millions d'années. La première race-racine, les Chhâyâs, serait, selon Helena Blavatsky, « éthérique » ou « polaire », et la seconde aurait vécu en Hyperborée.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement