Concept

Mélange équimolaire oxygène-protoxyde d'azote

Résumé
Le mélange équimolaire oxygène-protoxyde d'azote 50 %/50 % (souvent abrégé en MEOPA) est un mélange gazeux, à concentrations fixes, utilisé en analgésie. La substance active de ce médicament est le protoxyde d'azote, gaz incolore, non irritant, d'odeur faible. Peu soluble dans le sang, il procure un effet rapide après trois minutes d'inhalation, cet effet est rapidement réversible en 5 minutes après l'arrêt. La concentration en protoxyde d'azote entrainant un sommeil anesthésique (MAC) est de 104 %, impossible à atteindre en pratique courante (ce chiffre a été évalué en conditions d'hyperbarie). Le protoxyde d'azote, découvert en 1772 par le chimiste et pasteur anglais Joseph Priestley, a vu ses effets relaxant et analgésiant démontrés de façon médicale encadrée aux États-Unis en 1844 par le dentiste Horace Wells. Le MEOPA possède une triple action : anxiolytique (diminution de l'anxiété) ; analgésiante ; amnésiante (de façon modérée et plus particulièrement chez l'enfant). Il n'entraîne pas de sommeil ou sédation profonde mais un état de conscience modifiée (les sons, bruits et lumières peuvent être perturbés), avec le maintien du contact verbal que l'on appelle « sédation consciente ». Il n'est pas considéré comme antalgique dans la classification et paliers de l'OMS, et il peut être utilisé en fonction des douleurs ressenties par le patient en parallèle avec des antalgiques de différents paliers lors de gestes douloureux provoqués (ponctions, sutures). En raison de sa faible puissance, le MEOPA ne doit être utilisé que pour des gestes peu douloureux (EVA de 4 à 6), en association si besoin avec une anesthésie locale, patch d'EMLA ou sous cutané de Xylocaïne. La présentation en mélange équimoléculaire avec 50 % de dioxygène, O2, supprime pratiquement le risque d'hypoxie et améliore la sécurité d'administration au prix d'une action analgésiante comparable à une injection sous-cutanée de de morphine. En France, l'autorisation de mise sur le marché (AMM) de établit que l’administration du MEOPA n'entre pas dans le cadre d'une anesthésie générale réalisée au bloc opératoire par un anesthésiste.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement