Concept

Représentation de la guerre dans l'art

Résumé
La guerre est un thème fondamental dans l'histoire de l'art. Dès la préhistoire, l'art rupestre comprend de nombreuses représentations de scènes de guerre et de combat. 400px|thumb|L'apothéose de la guerre, Vassili Verechtchaguine 1871 Ici, la guerre est représentée au moment même de son déroulement. Ces images sont généralement axée sur les individus, généralement des soldats mais parfois aussi des civils. Généralement ces scènes comprennent à la fois des personnages morts et vivants, cette dualité est souvent mise en avant dans la peinture de guerre. Le thème de la mort est très étroitement lié à celui de la guerre. Au , si les peintres néoclassiques représentent des scènes de guerre antiques, les peintres du mouvement romantique qui leur succèdent (Delacroix, Goya) réinscrivent leur travail dans l'actualité du moment, et représentent des scènes de guerre qui leur sont contemporaines. Parmi les célèbres peintures représentant des scènes de guerre : Pablo Picasso, Guernica, 1937, huile sur toile, , musée Reina Sofia, Madrid. Eugène Delacroix, Scènes des massacres de Scio, 1824, huile sur toile, , musée du Louvre, Paris. Francisco de Goya, Tres de mayo, 1814, huile sur toile, , musée du Prado, Madrid. vignette|Enterrar y callar (« Enterrer et se taire »), gravure de la série Les Désastres de la guerre (1810-1815), de Francisco de Goya. Ici, l'image met en avant la destruction, les ruines, la catastrophe, la mémoire des lieux après le passage de la guerre. En France, après la Grande Guerre, les municipalités érigent des monuments pour honorer les soldats tombés sous le feu ennemi. L'un des monuments aux morts les plus remarquables est celui de Strasbourg, créé par Léon-Ernest Drivier et inauguré le . Une pietà laïque, qui figure l'humanité, tient ses deux fils : l'un regarde vers l'Allemagne, l'autre vers la France, mais devant la mort qui les saisit, ils se tiennent la main, sans arme et sans uniforme. Dans cette ville qui a combattu aux côtés de l'Allemagne défaite et qui se retrouve en 1918 du côté de la France victorieuse, la représentation de la guerre aboutit à l'un des rares monuments pacifistes connus.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement