Concept

Slavenka Drakulić

Résumé
Slavenka Drakulić, née le à Rijeka, est une journaliste et écrivaine croate. Slavenka Drakulić, est née le à Rijeka. Elle sort diplômée de a faculté des lettres et de philosophie de l’université de Zagreb en littérature comparée et sociologie en 1976. De 1982 à 1992 elle commence sa carrière en tant que journaliste dans les journaux hebdomadaires Start et Danas à Zagreb, où elle écrit des articles sur le féminisme. Elle publie l'essai mrtni grijesi feminizma, (« les péchés mortels du féminisme ») en 1984. Elle est l'auteur de cinq romans dont le style se situe entre la fiction et l'auto fiction, dont Peau de marbre (Mramorna koža, 1989) et Je ne suis pas là (Kao da me nema, 1999) et d'une dizaine d'ouvrages traitant de l'écroulement du communisme (Les restes du communisme sont dans la casserole) et des guerres de Yougoslavie. Les thèmes abordés dans ses romans sont la corporéïté et la fragilité de l'existence, l'amour et la créativité des femmes. Ses œuvres, traduites dans une quinzaine de langues, dont l'espagnol, le français et l'anglais), font de Slavenka Drakulić l'un des écrivains croates les plus lus internationalement. Drakulić doit quitter temporairement la Croatie au début des années 1990, pour des raisons politiques liées aux guerres de Yougoslavie. Ses positions critiques envers l'idéologie nationaliste et la guerre, ainsi que ses conséquences pour les femmes, en est la cible d'attaques dans les médias aux côtés d'autres autrices. Elles sont qualifiées de sorcières. Un article non signé dans l'hebdomadaire publié en 1992 et intitulé Les féministes croates violent la Croatie ( reconnait par la suite en être l'auteur) accuse cinq écrivaines croates (Slavenka Drakulić, , , Dubravka Ugrešić et Rada Iveković) d'être des « sorcières » et de « violer » la Croatie. Selon Letica, ces écrivaines ont le tort de ne pas avoir analysé le viol en tant que tactique militaire prétendument planifiée par les forces serbes de Bosnie contre les Croates, en le traitant comme des crimes de «mâles non identifiés» contre les femmes.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement