Concept

FN MAG

Résumé
vignette|Soldat lituanien équipé d'une FN MAG La FN MAG 58 est une mitrailleuse polyvalente conçue en 1957 à la FN Herstal par Ernest Vervier et fabriquée par la FN Herstal depuis 1958. La dénomination « MAG » est l'acronyme de : « Mitrailleuse À Gaz » , acronyme original de la MAG 58; « Mitrailleuse d'Appui Général ». , acronyme adopté plus tard pour la MAG 58 afin de coller à la traduction de la dénomination anglaise de GPMG Général Purpose Machine Gun. Cette appellation est due au fonctionnement particulier de cette mitrailleuse, par emprunt des gaz de combustion. Il a été utilisé par plus de 80 pays et il a été fabriqué sous licence dans plusieurs pays, dont l’Argentine, le Canada (sous le nom de C6 GPMG), l’Égypte, l’Inde et le Royaume-Uni. La FN MAG utilise des bandes de (généralement fragmentées en bandes de 50 pour faciliter le transport par les hommes) qui peuvent s'utiliser tenue ou pendante, ou encore dans des boites en plastique rigide ou pochettes en tissu souple. Après la Seconde Guerre mondiale, l’armée suédoise, qui utilisait deux versions 6,5×55 mm du fusil automatique Browning (BAR) depuis les années 1920, voulait les remplacer par une version alimentée par ceinture. FFV-Carl Gustaf a essayé de concevoir un dérivé, mais leur mécanisme d’alimentation par ceinture (placé sous l’action, comme sur le BAR) n’a pas passé les essais militaires. Par conséquent, FN Herstal a été approché, et les concepteurs belges ont eu l’idée de retourner l’action BAR et de l’accoupler avec le mécanisme d’alimentation par courroie éprouvé MG34 et MG42. Le travail a été commencé à la fin des années 1940 par Dieudonné Saive et terminé par Ernest Vervier en 1953, avec des essais suédois commençant en 1955. La FN MAG est une arme automatique qui fonctionne à culasse ouverte, par emprunt des gaz au niveau de la frette du canon. Les gaz passent par un évent dans le canon, passent le régulateur des gaz et poussent le piston connecté à la glissière.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Chargement

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées

Chargement

MOOCs associés

Chargement