Résumé
En mathématiques, une fonction monotone est une fonction entre ensembles ordonnés qui préserve ou renverse l'ordre. Dans le premier cas, on parle de fonction croissante et dans l'autre de fonction décroissante. Ce concept est tout d'abord apparu en analyse réelle pour les fonctions numériques et a été généralisé ensuite dans le cadre plus abstrait de la théorie des ordres. Intuitivement (voir les figures ci-contre), la représentation graphique d'une fonction monotone sur un intervalle est une courbe qui « monte » constamment ou « descend » constamment. Si cet aspect graphique est immédiatement parlant, ce n'est cependant pas la seule forme sous laquelle la propriété de monotonie se révèle : une fonction monotone est une fonction qui a toujours le même effet sur la relation d'ordre. Pour une fonction croissante, l'ordre qui existe entre deux variables se retrouve dans l'ordre de leurs , pour une fonction décroissante, l'ordre des images est inversé par rapport à l'ordre des antécédents. Pour une fonction dérivable sur un intervalle, l'étude de la monotonie est liée à l'étude du signe de la dérivée, qui est constant : toujours positif ou toujours négatif. Soient I un intervalle de R et f une fonction à valeurs réelles, dont le domaine de définition contient cet intervalle I. Monotonie au sens large. On dit que f est : croissante (ou : croissante au sens large) sur I si décroissante (ou : décroissante au sens large) sur I si monotone (ou : monotone au sens large) sur I si elle est croissante sur I ou décroissante sur I. Exemple : pour tout réel x, notons ici E(x) la partie entière de x (c'est l'unique entier relatif k tel que k ≤ x < k + 1). La fonction E : R → R est croissante sur R mais pas strictement croissante (cf. infra), car elle est constante sur chaque intervalle [i , i + 1[ d'extrémités entières. Monotonie stricte. On dit que f est : strictement croissante sur I si strictement décroissante sur I si strictement monotone sur I si elle est strictement croissante sur I ou strictement décroissante sur I Exemples : soit n un entier strictement positif.
À propos de ce résultat
Cette page est générée automatiquement et peut contenir des informations qui ne sont pas correctes, complètes, à jour ou pertinentes par rapport à votre recherche. Il en va de même pour toutes les autres pages de ce site. Veillez à vérifier les informations auprès des sources officielles de l'EPFL.
Publications associées

Chargement

Personnes associées

Chargement

Unités associées

Aucun résultat

Concepts associés

Chargement

Cours associés

Chargement

Séances de cours associées (517)
Fonction Monotonicité Contre-exemple
Explore le concept de savoir si une fonction strictement croissante est toujours injective.
Critères de convergence
Couvre les critères de convergence pour les séquences, y compris les opérations sur les limites et les séquences définies par récurrence.
Limite d'une séquence
Explore la limite d'une séquence et ses propriétés de convergence, y compris la limite et la monotonie.
Afficher plus
MOOCs associés (9)
Analyse I
Le contenu de ce cours correspond à celui du cours d'Analyse I, comme il est enseigné pour les étudiantes et les étudiants de l'EPFL pendant leur premier semestre. Chaque chapitre du cours correspond
Analyse I (partie 1) : Prélude, notions de base, les nombres réels
Concepts de base de l'analyse réelle et introduction aux nombres réels.
Afficher plus